Le préjudice professionnel de la victime d’un dommage corporel ou le crépuscule du paternalisme – par Thibault Lorin