L’arrêté fixant le nombre d’habitants d’une commune a-t-il un caractère réglementaire ?